Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/11/2015

Publication : Les poilus de la commune de Rosis (Andabre et Douch)

   A la Première Guerre mondiale, nos villages étaient particulièrement frappés par la perte cruelle d`un grand nombre de leurs enfants partis défendre la patrie.

   Jean Louis Azaïs a patiemment recherché tous les soldats natifs de la commune de Rosis (Hérault) ou y résidant, qui ont donné leur vie pour défendre leur pays au cours de «  La Grande Guerre ››.

L'ouvrage de Jean-Louis Azaïs est ainsi l’occasion de rappeler les souvenirs qui unissent les générations les unes aux autres.

Poilus de Rosis.jpg

Publication en vente au CRPR au prix de 4€ (frais de port 3€ en sus)

 

20/09/2015

Football club lacaunais

son histoire de 1925 à 2015

Le Football Club Lacaunais a tenu, tient aujourd'hui et tiendra toujours une place importante sinon primordiale dans notre cité. Peut-être était-elle plus significative il y a 30 ou 50 ans parce que les loisirs étaient moins nombreux ? Mais le football reste le sport mondial par excellence et je crois qu'à Lacaune il survivra à tous les soubresauts parce qu'il y aura toujours des parents ou des bénévoles pour s'occuper de la jeunesse

    Alors, confiance en l'avenir et Vive le FCL !

 Christian Calas

Football club lacaunais.jpg

 Publication en vente au CRPR au prix de 11€ (frais de port 3€ en sus)

 

23/08/2015

Publication : La ferme de La Court

 Dans cet ouvrage, André Roque a fait un travail de fourmi sur la ferme de La Court et les autres fermes qui ont, à un moment, appartenu aux mêmes propriétaires : Les Arribats, Joucla, Les Fouilles, La Fajole, Masminier, La Ferrière. Ces fermes murataises ont appartenu à deux grandes familles qui ont fortement marqué notre territoire.

 D’abord, les de Lavit, originaires de Bédarieux. Un de Lavit est venu à Boissezon comme lieutenant de justice auprès des Génibrouse, au XVIIe siècle. Cette famille fit ensuite l’acquisition de La Court et d’autres propriétés.

 Ensuite les Rascol ont acheté Lacourt aux de Lavit en 1824. Cette grande famille a été rencontrée en de multiples occasions. Un Rascol a été maire de Cabannes-et-Barre, au moment de la Révolution. Son père avait acheté Narulle. Cette famille a donné à la paroisse de Murat, trois prêtres, d’oncle en neveu. Le docteur Victor Rascol est le Muratais du XIXe siècle a avoir fait le plus important travail de mémoire de notre région.

 Cet ouvrage est l'occasion de mieux connaître ces deux familles, tout en comprenant mieux l’évolution de grandes fermes murataises.

Lacourt.jpg

Publication en vente au CRPR au prix de 12€ (frais de port 3€ en sus)

 

26/07/2015

Publication : cahier n°75

 Dans ce Cahier de juillet 2015, vous pourrez lire une quarantaine d’articles de nos fidèles adhérents du Centre de Recherches.

 A la suite des «Chroniques historiques ››, la partie « Généalogie - Histoire de familles - Patrimoine - Les grandes fermes›› prend de plus en plus d°importance et concerne les grandes familles des différents secteurs, parfois opposés, de notre zone d’action :

 Les BLAYAC au Pont de la Mouline, les GENIBROUSE à Arifat, les CAMBON et CABANES à Lacaune, les BOSC d’Antic à Viane. ..

 La rubrique «Autrefois la vie ›› est composée d’articles originaux avec entre autres des documents sur le Petit train ou des souvenirs d'enfance à Nages, La Salvetat ou Murat.

     La dernière partie est consacrée au Centre de Recherches et aux associations partenaires. Un hommage est rendu aux adhérents qui nous ont quittés.

cahier 75.jpg

   Ce cahier est fourni gratuitement à tous les membres du Centre de Recherches du Patrimoine de Rieumontagné. On peut aussi l’obtenir auprès du CRPR au prix de 14€  frais de port 3€ en sus).

 

Publication : Essai sur la naissance d’un bourg cévennol : La Salvetat-sur-Agoût (Hérault)

 La Salvetat-sur-Agoût, son histoire, ses particularités furent un centre d’intérêt permanent pour Marcel Cabanon, l`auteur de cet ouvrage.

 Dans ce document, il nous fait partager ses découvertes et ses connaissances sur son pays natal.

 En résidence à Paris, c’est durant ses séjours salvetois qu'il recueille une partie de ces éléments.

 Des relations épistolaires avec des connaissances de son enfance restées au pays lui permettent d’enrichir ses recherches.

Cabanon.jpg

Publication en vente au CRPR au prix de 12€ (frais de port 3€ en sus)

 

30/06/2015

Publication: Les conseillers généraux de Lacaune et de Murat (1790-2015)

 A un moment où les conseils généraux sont supprimés après 225 ans d’existence, il est intéressant pour la mémoire locale de retracer les parcours de ceux qui ont représenté tout au long de cette période les deux cantons de Lacaune et de Murat (et qui ne faisaient qu’une circonscription électorale de 1833 à 1848). Auparavant, il y avait désignation au niveau du département.

 Cette publication n'a été possible que grâce au travail effectué de recensement des résultats aux élections des conseillers généraux depuis le règne de Louis-Philippe. Auparavant, sous l'Empire et la Restauration des Bourbon, ils étaient nommés par le préfet. On doit en remercier vivement le directeur des archives départementales, Jean Le Pottier, qui a relevé également les appréciations des préfets sur nos élus.

 Nos conseillers généraux avaient pour mission de représenter le territoire le plus excentré du département dont l’isolement était bien résumé par cette formule attribuée au sénateur Louis Vieu, venu se faire élire conseiller général de Murat, en 1910, en délaissant le canton de Castres. “Aller à Paris, ce n'est rien, mais gagner Murat, comme pour L'Enfer de Dante, il faut quitter toute espérance »  Le Petit train n’est arrivé à Murat que l’année d’après.

 Nous nous sommes davantage attardés sur la période ancienne. Sur la période plus récente, après les longs mandats de Jean-Baptiste Cavaillès à Lacaune et de Robert Roque à Murat, le parti a été pris de noter les éléments bruts relevés par Jean Le Pottier en ajoutant une biographie sommaire. En laissant à d'autres le soin de faire un travail de mémoire plus précis sur cette période.

Conseils généraux.jpg

  Publication en vente au CRPR au prix de 6€ (frais de port 3€ en sus)

 

31/05/2015

Publication: Vie des paysans de Ferrières au milieu du XXe siècle

  Ferrières est une commune très étendue des Monts de Lacaune dans le département du Tarn. René Guiraud a vécu toute son enfance avec ses parents, ses grands-parents et sa sœur au lieu-dit Notre-Dame. Il est resté très attaché à ses racines et nous parle avec ferveur de son enfance au milieu du XX° siècle dans cet environnement essentiellement agricole.

 Certes, la vie était rude, âpre, mais la solidarité entre tous ces hommes travailleurs, ingénieux, ces femmes dévouées, ces enfants respectueux, est présente tout au long de son récit.

Ferrieres.jpg

 

Publication en vente au CRPR au prix de 5€ (frais de port 3€ en sus)

 

06/05/2015

Le tribunal de la justice de paix de Murat (1907-1920)

Cet ouvrage relate l’activité du juge de paix de Murat entre 1907 et l920. Il vise à mieux faire connaître cette institution un peu perdue de vue aujourd`hui.

A travers les affaires traitées, on a un aperçu de certains aspects de la vie à ce moment-là. On n`imagine pas qu’il y a cent ans, c’était le règne exclusif de la charrette, que le conducteur se faisait verbaliser car il dormait sur la charrette en train de rouler, que les charrettes devaient avoir une plaque d’identification, etc.

Chez les cultivateurs, on retrouve toutes les disputes sur les droits d`eau, sur les masades, sur les haies, sur les transactions, sur les bêtes. 0n découvre qu’un enfant de dix ans pouvait se louer comme berger !

A travers la mise en place des conseils de famille pour le reconnaissance de Pupille de la Nation, on imagine tous les malheurs engendrés par la Grande Guerre.

On voit apparaître les vélos vers l9l0 et les voitures après la Guerre, verbalisées pour excès de vitesse à … 36 ou à 32,727 kilomètres à l’heure.

juge de paix Murat.jpg

 

Publication en vente au CRPR au prix de 10€ (frais de port 3€ en sus)

28/04/2015

Fraïsse-sur-Agoût (tome1 - 1650/1778)

Fraïsse-sur Agoût

L’analyse :

- des registres paroissiaux, puis de l’état civil de Fraïsse (accessibles depuis 1650, avec quelques lacunes dans les premières années),

- et du compoix de l779 (tous ces documents étant accessibles gratuitement sur Internet)

 

 permettent, sans avoir à se déplacer, de dresser la généalogie de toute une branche de son ascendance familiale et de donner un aperçu du contexte socio-économique dans lequel elle a vécu.

 

Dans ce mémoire, Claude PUEL nous présente l'origine de son ascendance fraissignole de 1650 à 1778 (Tome 1).

Fraisse.jpg

 

Publication en vente au CRPR au prix de 13€ (frais de port 3€ en sus)