Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/07/2010

Technique des constructions d’autrefois

Un pays de pierres ! Voilà comment on peut présenter Les Monts de Lacaune, Espinouse Caroux, Somail, appelés aussi Haut-Languedoc.

Quiconque traverse ce territoire est frappé par la grande variété des roches, des paysages et du bâti traditionnel. Elle est liée à la diversité géologique et climatique de ce secteur.

Une famille de maçons nous donne ici quelques techniques utilisées dans les constructions anciennes.

 

rz0001.jpg

Publication en vente au CRPR au prix de 12 euros (frais de port en sus)

04/07/2010

Sur les pas de nos origines, au cœur de la montagne

Voici, en une trentaine de pages, un merveilleux voyage dans le temps au pays des Monts de Lacaune. Résumer ainsi la Préhistoire d'une région peut paraître une gageure. Mais abondamment illustrée, expliquée aux enfants par des textes simples et toutefois "savants", l'histoire ancienne, des premiers galets taillés à l'implantation de Rome, prend des accents de conte fan­tastique.

Apprendre en rêvant : n'est-ce pas l'essentiel ?

 

Lithos0001.jpg

Publication en vente au CRPR au prix de 5  euros (frais de port en sus)

26/06/2010

Une église romane : Saint –Etienne de Murat

eglise Murat0001.jpg

 

L'église Saint-Etienne, à Murat-sur-Vèbre, est située à l'écart du village. Depuis la route qui conduit à La Salvetat, rien n'indique qu'il s'agit là d'une authentique église romane. En effet les aménagements réalisés au cours des siècles ont effacé en partie le travail des bâtisseurs de l'an mil. Mais ces aménagements ne sont que les traces d'une longue et riche histoire.

Dès le XIe siècle, les vicomtes de Narbonne durent céder l'église et ses dépendances au puissant prieuré de Cassan. Pendant longtemps, les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle ont fait halte dans ce sanctuaire, participant à sa gloire et à sa richesse. Des pillages liés à la misère, des querelles religieuses ou politiques, ont maintes fois menacé l'église de disparition. Mais elle resta debout et fut agrandie, restaurée, embellie pour parvenir jusqu'à nos jours.

Après avoir retracé les grands événements qui se sont succédés à la porte de cette église, nous nous pencherons sur les travaux qui ont jalonné les siècles. Avec chaque mur déplacé, avec chaque chapelle nouvellement construite, nous découvrirons les multiples visages de l'édifice. Et au terme d'un retour vers le passé, c'est la construction du XIe siècle qui tout naturellement nous apparaîtra.

Saint-Etienne de Murat, modeste église rurale des monts de Lacaune peut témoigner, tant par son histoire que par son architecture, des événements parfois violents traversés par un pays toujours tenté par la dissidence pour aller jusqu'au bout de ses idées...

 

 Publication en vente au CRPR au prix de 15 euros (frais de port en sus)

19/06/2010

Joseph Terral un lacaunais député à la Convention

 

 

terral0001.jpg

 Joseph Terral est un lacaunais qui a siégé à la Convention de juin 1973 à octobre 1975. Avant la Révolution, il avait été maire de Lacaune. Après avoir été membre de la Convention, il a été "préfet" du Tarn jusqu'en 1797.

Par la suite, il a mené une vie d'homme de loi à Lacaune et de proprétaire de Martinou.

C'est un peu la façon dont cette période autour de la Révolution a été vécue dans nos montagnes que l'on a essayé de décrire en suivant l'itinéraire de Joseph Terral

 

 Publication en vente au CRPR au prix de 14 euros (frais de port en sus)

12/06/2010

Cahiers de Rieumontagné N°65

publication0006.jpg

Ce cahier de Rieumontagné de juillet 2010 raconte divers éléments de notre mémoire collective depuis le souvenir d'une famille juive réfugiée à Nages jusqu'à celui de soldats de la guerre de 1870 de La Salvetat. On trouvera un commentaire très intéressant datant de 1865sur le Livre vert, présenté dans une société savante de Castres. La monographie de familles de notre montagne et divers souvenirs de la vie qui égayaient le quotidien de nos ancêtres.

 

Ce cahier est fourni gratuitement à tous les membres du Centre de Recherches du Patrimoine de Rieumontagné. On peut aussi l’obtenir auprès du CRPR au prix de 13€ (frais de port en sus).

01/06/2010

Les jeux terribles du jeudi

chabbert.jpg

Rémi Chabbert raconte son enfance à Lacaune dans les années 1952 à 1959. Le lecteur y retrouvera des pratiques enfouies au fond de sa mémoire…..

 

Publication en vente au CRPR au prix de 5 euros (frais de port en sus)

Procédure criminelle contre Jacques Senaux dit Bétirac de Nages 1832-1833

Bétirac.jpg 

Joseph VIDAL de Flacheraut, domicilié au Req commune de Fraisse, le 19 mai 1832, se rend à Cambon.

Vers Lacout, il est sauvagement frappé et laissé pour mort. Il ne doit la vie sauve qu'à Etienne RIEU du Fau qui passait par là. Le principal accusé est Jacques SENAUX dit Bétirac, scieur de long, né et domicilié à Bétirac commune de Nages.

Par la lecture des nombreux témoignages de son procès aux assises, nous entrons dans les Monts de Lacaune. Nous imaginons les scènes dans des lieux qui existent encore presque 170 ans après: Bétirac, La Salesse, La Landette, Usclatz, Flacheraut,  Le Fau, Le Req... Nous imaginons les gens, avec leurs coutumes, leurs outils, leur parler patois. Ils se nomment TERRAL, VABRE, BASCOUL, VIDAL, CABROL...

A-t-il voulu tuer par passion amoureuse ?

A-t-il voulu tuer pour l'argent que lui avait promis le commanditaire présumé du crime ?

Il a été jugé coupable, il a échappé à la peine de mort, mais le « Galérien » de Bétirac a payé.

 

Publication en vente au CRPR au prix de 5 euros (frais de port en sus)

Le Prédicant Jean Corbière « La Picardié »

Picardié.jpg

L'abbé André Maynadier a réalisé un remarquable travail de mémoire sur ce qui s'est passé, après la Révocation de l'Edit de Nantes, dans la montagne sur une vaste zone en limite des cantons de Lacaune et de Vabre, à travers une figure de légende, celle de Jean Corbière dit La Picardie. Ce célèbre prédicant est mort tragiquement à la Pierre Plantée.

 

Publication en vente au CRPR au prix de 15 euros (frais de port en sus)

19/04/2010

LACAUNE

Jules Coffe (1881-1967) a vécu à Lacaune à partir des années 1950.

Voici la transcription des cahiers manuscrits qu'il a rédigés. Ils nous font découvrir la cité quelques années après la Seconde Guerre mondiale et son histoire à partir des archives municipales. Lui-même nous présente sa démarche :

« Ceci ne vous donnera qu'un très pâle reflet d'un beau pays. Je m'en excuse.

Mais, arrive-t-on jamais à exprimer ce que l'âme ressent ? J'ai voulu faire jaillir un peu de lumière, ranimer une flamme. Ce n'est, sans doute, qu'un essai et c'est, peut-être, encore beaucoup prétendre. Mais, pour ce que l'on aime, ne doit-on pas tout oser ?

De plus, je ne partirai pas vers les Sites Eternels avant d'avoir étalé tout ce que je dois de reconnaissance envers le merveilleux coin de France que j'ai choisi comme seconde patrie, et cela sans chercher autre chose que de chanter ce qui fait sa gloire. »

 

Coffe0001.jpg

Publication en vente au CRPR au prix de 12 euros (frais de port en sus)