Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/06/2015

Publication: Les conseillers généraux de Lacaune et de Murat (1790-2015)

 A un moment où les conseils généraux sont supprimés après 225 ans d’existence, il est intéressant pour la mémoire locale de retracer les parcours de ceux qui ont représenté tout au long de cette période les deux cantons de Lacaune et de Murat (et qui ne faisaient qu’une circonscription électorale de 1833 à 1848). Auparavant, il y avait désignation au niveau du département.

 Cette publication n'a été possible que grâce au travail effectué de recensement des résultats aux élections des conseillers généraux depuis le règne de Louis-Philippe. Auparavant, sous l'Empire et la Restauration des Bourbon, ils étaient nommés par le préfet. On doit en remercier vivement le directeur des archives départementales, Jean Le Pottier, qui a relevé également les appréciations des préfets sur nos élus.

 Nos conseillers généraux avaient pour mission de représenter le territoire le plus excentré du département dont l’isolement était bien résumé par cette formule attribuée au sénateur Louis Vieu, venu se faire élire conseiller général de Murat, en 1910, en délaissant le canton de Castres. “Aller à Paris, ce n'est rien, mais gagner Murat, comme pour L'Enfer de Dante, il faut quitter toute espérance »  Le Petit train n’est arrivé à Murat que l’année d’après.

 Nous nous sommes davantage attardés sur la période ancienne. Sur la période plus récente, après les longs mandats de Jean-Baptiste Cavaillès à Lacaune et de Robert Roque à Murat, le parti a été pris de noter les éléments bruts relevés par Jean Le Pottier en ajoutant une biographie sommaire. En laissant à d'autres le soin de faire un travail de mémoire plus précis sur cette période.

Conseils généraux.jpg

  Publication en vente au CRPR au prix de 6€ (frais de port 3€ en sus)

 

Les commentaires sont fermés.